Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Lumineuses

Les 6 et 13 décembre 2022, nous sommes allé·e·s voir un programme de courts-métrages intitulé « Lumineuses », animés ou en prise de vue réelle, qui racontent l’histoire de plusieurs personnages féminins qui s’opposent aux règles.

Le court-métrage qui m’a le plus marqué est Oripeaux : c’est l’histoire d’une fille qui, malgré l’interdiction de son père, s’amuse avec des coyotes et leur donne à manger. Mais son père apprenant cette fâcheuse nouvelle fut contrarié et, avec l’aide de ses amis et de son fusil, il tua l’un des coyotes. Après cela, la fille décida d’enfiler le corps du coyote en guise de vêtement, et en ramena plein pour se venger. Son père effrayé, la fille partit vivre dans la forêt.

Ce que j’ai préféré, dans le film Oripeaux, c’est la scène où les coyotes se sont mis à deux pattes et ont pris les fusils, car d’habitude, on voit plutôt que c’est les hommes qui chassent les coyotes et pas l’inverse, et ce retournement de situation m’a surpris.

Koceïla CHAIBET, 5ème2

Voici ce que j’ai préféré dans le court-métrage intitulé Beach Flag. J’ai apprécié que le court-métrage arrive à dépeindre et mettre en scène la situation des femmes en Iran. En effet, la situation critique des femmes en Iran n’est pas assez connue en Occident : certaines femmes sont obligées à se marier de force pour que la famille, souvent dans une pauvreté extrême, touche une somme d’argent parvenant à la stabiliser financièrement. En revanche, le court-métrage s’axe seulement sur les sauveteuses Iraniennes voulant participer aux J-O, ce que je trouve déplorable quand il y a bien plus à raconter.

Dans ce film, bien qu’il y ait plusieurs défauts, une scène en particulier m’a marqué. C’est le moment où notre personnage principal se dévoue pour la sauveteuse la plus forte du groupe. En effet, on comprend qu’à cette scène, la personnage principale se sacrifie, peu importe les conséquences, pour que la jeune sauveteuse puisse éviter son mariage et aller aux J-O. Une scène vraiment émouvante quand on voit l’homme qui devait se marier avec la plus forte des sauveteuse retirer le déguisement de la personnage principale, un moment qu’aucun spectateur ne pourrait oublier.

Mohamed HERDA, 5ème2

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :